http://www.erections-sans-medicaments.com

 

Les procédés mécaniques

 

La plupart des procédés mécaniques s'apparentent davantage au vibromasseur (ou masturbateur) qu'à un procédé véritablement destiné à aider ceux qui rencontrent des difficultés d'érection.



Pour cette raison, nous n'en avons retenu qu'un seul : chaque appareil porte un nom différent, selon son fabriquant mais le principe reste malgré tout, analogue. C'est ce que nous allons voir.

 

Une simple pompe aspirante...

 

Il s'agit en fait d'un appareil fonctionnant sur le modèle de la "pompe à faire le vide".



Pour simplifier l'explication, vous savez que l'érection est provoquée par un afflux de sang dans les corps caverneux du pénis : c'est sur cette spécificité naturelle qu'est basé l'appareil en question.



Lorsque l'on souhaite entrer en érection, il suffit d'introduire son pénis (au repos) dans une sorte de cylindre de plastique généralement transparent au bout duquel se trouve une petite pompe électrique alimentée par une pile.



Après avoir appliqué fortement le bord du cylindre contre le bas-ventre, le fait d'actionner l'interrupteur de la pompe permet de faire le vide dans le cylindre et par dépression, le sang afflue dans le pénis : il n'en faut pas moins pour que le pénis se gonfle et entre en érection.

 

Si le cylindre est mal appliqué contre le bas-ventre, l'étanchéité n'est plus assurée : l'air pénètre dans le cylindre et l'érection retombe immédiatement.

 

A ne pas oublier !



Après avoir obtenu une érection, afin de la maintenir, il suffit de placer à la base du pénis un anneau élastique en caoutchouc (une sorte de gros élastique) qui empêchera ainsi le sang de refluer.

 

L'étape suivante consiste à stopper la petite pompe et à dégager ensuite le pénis en érection du fameux cylindre.

 


Le rapport sexuel peut ainsi se dérouler de façon "traditionnelle", exception faite de l'anneau qui doit rester en place tout au long du rapport sexuel à la racine de la verge, ce qui n'offre pas d'inconvénient majeur.



Après l'éjaculation, l'anneau est retiré et l'érection retombe.



L'érection ainsi obtenue est obligatoirement limitée dans le temps selon les appareils, afin de ne pas occasionner de problèmes ultérieurs.



Le procédé semble quelque peu rudimentaire et manquer de discrétion vis à vis de la partenaire mais c'est à l'heure actuelle le seul procédé mécanique qui permette un rapport sexuel dans des conditions relativement correctes et sans aucun apport médicamenteux ou de substance quelconque.

 

VOTRE AVIS...

Qu'est-ce qui vous gêne le plus, avec le médicament ?
 

Vos réactions...